A la Recherche des Noms perdus des Enfants Trouvés

 
 
Cet ouvrage « Les Noms perdus des Enfants trouvés » (ou « Noms trouvés pour Enfants perdus » !) de l’hospice de Marmande , ce n’est pas seulement une étude approfondie de ces enfants au début du XIXème siècle (les conditions d’accueil, le taux de mortalité, le devenir des survivants jusqu’au XXème siècle pour certains…), mais également une interrogation/réflexion sur leur Nom.
Il fallait les distinguer …. et les noms qui leur furent attribués défiaient toutes les espérances....et les attentes.

Des noms et des prénoms  à «  coucher dehors »…et c’était bien le cas puisqu’ils avaient été déposés anonymement à la porte de l’Hospice, dans la « boite » plus exactement !


 
couverture livre EF
 
Rien de bien méchant, pourrait-on dire, à notre époque où justement les parents n’ont de cesse de faire preuve d'une originalité de plus en plus débridée et ou le «  nom de naissance » se substitue au « nom de famille » ou au  « patronyme »….

A bien regarder, ces distinctions « nom de naissance », « nom de famille » et «  patronyme » ne sont pas si anodines qu’elles en ont l’air…

Le « patronyme » est le nom du père, seul habilité durant des siècles à transmettre le nom…et les biens…bien entendu !
Le « nom de famille » apparait au XXème siècle, peu à peu, reconnaissant effectivement  tant les ascendants paternels que maternels. La mère célibataire, dont l’enfant n’était pas reconnu par le père, pouvait donner son « nom de famille » à l' enfant.
Enfin, à l’aube du XXIème siècle, la Loi Gouzes de 2002  autorisera  pour les couples mariés le choix du « nom de famille » donné à l’enfant …
Le terme « nom de naissance » devient alors beaucoup plus pertinent, et ce d’autant que la notion de famille, elle-même, tend à se déliter de plus en plus.

Mais si les temps ont bien changé, il n’empêche que beaucoup d’entre nous, encore, ont hérité de ces noms improbables, empreintes de secrets de famille qui résonnent toujours  dans l’inconscient familial.

Il est intéressant de voir aussi ce que sont devenus, aujourd’hui, les descendants de ces enfants trouvés (qui étaient aussi, et avant tout, perdus, abandonnés en chemin …).
La tâche n’était pas aisée… mais quelques traces ont pu surgir de l’ombre….et pour aller plus loin
(voir page : Liste des 756 enfants trouvés survivant)


* N'ayant pas trouvé d'éditeur, je le produis moi-même, en format A4 - 106 pages - 10€  + frrais dfe port (me contacter : jakapiax@orange.fr)

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 
L'Homme dans les airs

Vaisseau aérien 1

 
Eh! oui.... C'est à la mode ; le centenaire de la guerre 14-18 !
Jamais je n'aurai pensé m'y pencher, m'y plonger dedans...et pourtant...

Il a suffi d'un "journal", de quelques lettres, retrouvés dans un grenier par une cousine, d'un arrière-grand-oncle un peu sulfureux dans la mémoire de la famille.... pour regarder autrement les hommes engagés dans cette grande boucherie...et vouloir en savoir plus !

Et surtout sur cet ancêtre, Emile LAUBANEY, qui "inventa", dans les tranchées, un vaisseau  aérien, arme fatale contre les ennemis !



 
(voir le journal de guerre d'Emile LAUBANEY)



 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site